Archives mensuelles : novembre 2013

Un regard sur le monde raconté en musique, à la rencontre d’Etienne Mbappe

1479037_10151722286001470_595253644_n

Bonjour à tous, nous vous souhaitons la bienvenue. Merci de nous faire l’amitié de votre présence. Aujourd’hui, Afrodiaspor’Arts, notre association, dans le cadre de son Cœur à Cœur Acoustique, a le privilège de recevoir Etienne Mbappe. Qu’est-ce donc que le Cœur à Cœur Acoustique ? C’est une rencontre entre un artiste et un public. C’est un moment qui se veut intime, sans artifice, simple. C’est l’ouverture d’une parenthèse pour qu’un un échange soit possible entre nous public et une personne dont le langage est musique, un être dont les rires, les larmes, les espoirs, soupirs, extases et les sanglots dissimulés se disent, au plus près de son émotion, par une note de musique, une envolée lyrique, une percussion, un rif de guitare, un chœur, ou un silence entre deux notes. A Afrodiaspor’Arts que j’ai l’honneur et le privilège de présider, nous avons pensé le Cœur à Cœur Acoustique comme un lieu d’échange tout en simplicité. L’art est un pont entre les humains. Quelquefois, dans la fureur du vivre au présent et face aux assauts de l’existence, nous l’oublions. S’il est une époque qui a besoin de voir des ponts se construire entre les humains, c’est bien la nôtre. Quand nous communions autour de l’art en général, et de la musique en particulier, nous sommes « comme un ». Nous nous dépouillons l’espace d’un instant, de ces oripeaux qui étouffent si aisément l’être ensemble : la primauté donnée au phénotype, au religieux, au genre, à l’orientation sexuelle, sur l’humanité des êtres. Livrés à la musique, nous sommes juste un battement de cœur commun, somme de nos pulsations cardiaques et de nos émois mêlés. Et c’est ce battement de cœur qui fusionne avec l’art, avec l’artiste, transformant un concert, un récital en un moment unique, voire inoubliable. Le Cœur à Cœur acoustique, c’est le cœur d’un artiste qui vient à la rencontre des nôtres, des vôtres. C’est le partage d’une note, d’une vibration, d’un silence. C’est la possibilité d’être « comme un », liés par une émotion, par une indignation, un espoir, une communauté de regard. Afrodiaspor’Arts est une association qui a, entre autres vocations, celle de promouvoir les arts et les cultures d’Afrique et des diasporas noires. Le Cœur à Cœur acoustique est l’un des moyens dont nous disposons pour faire venir vers vous certaines des expressions artistiques afro diasporiques. Etienne Mbappe est un artiste dont recevons cet après-midi l’art. Auteur, compositeur, interprète, il a sillonné le monde avec sa basse durant plus de deux décennies au cours desquelles il a accompagné des artistes que je vous ferai la grâce de ne pas citer pour éviter que demain, l’on dise qu’Afrodiaspor’Arts fait la promotion de l’annuaire. Il y a une dizaine d’années, Etienne Mbappe, porté par un vouloir dire que la musique des autres ne pouvait raconter, s’est posé pour pousser un cri. C’est ainsi qu’a jailli un premier album de toute beauté : MISIYA (qui en langue Duala, idiome de la côte littorale du Cameroun signifie « les cris »). Ce premier album nous a enlacé l’âme, en particulier ceux qui ont le Cameroun au cœur et qui l’habitent à distance, par le cœur et par la mémoire. Cameroun o Mulema est devenu comme un hymne éternel. L’album n’a pas pris une ride. Cinq ans après, il annonçait la fin de la souffrance. « SU LA TAKE » Nous l’avons cru, puis…les banques ont fait faillite. Il va seulement nous dire aujourd’hui !!!! SU LA TAKE c’est aussi le nom du groupe qui l’accompagne sur les routes. Nous avons le privilège d’avoir avec nous Nicolas VICCARO de Su la Take que nous chargeons de dire à Cate, Cedric, et Clément notre admiration pour la beauté de leur travail aux côtés d’Etienne. Ils participent avec Etienne à suspendre les douleurs du présent le temps d’une chanson, d’un concert, d’une musique. Ils sont notre « parenthèse Su la Take ». Merci Nicolas. Par ce groupe, Etienne Mbappe annonce la fin de sa souffrance, de certaines errances et frustrations quand on a tant de choses à dire et pas d’espace pour l’exprimer. Ce second album était un de mes chocs artistiques et émotionnels de l’an 2008 si mes souvenirs sont exacts. L’écouter me transporte toujours autant Etienne Mbappe sait universaliser ses « je » pour nous offrir des lieux d’habitation et de Catharsis. Dire que j’apprécie cet artiste est un tel truisme. En octobre dernier, est paru, ENFIN, son troisième album, PATER NOSTER dont le titre est aussi celui d’une chanson hommage à sa mère qui habite désormais cet espace que l’on n’atteint que par le cœur, par la mémoire, par le souvenir de l’amour partagé, et par la mélancolie. C’est une chanson bouleversante à l’onomatopée près. De vous à moi, les onomatopées d’Etienne Mbappe sont en soi un poème. Ce troisième opus est un joyau que l’on ne cesse de découvrir. C’est un album qui révèle, pour ceux qui ne l’avaient pas discerné avant, la fibre panafricaine de l’artiste. C’est ainsi que dans les chansons qu’il nous offre entre autres son regard sur les douleurs du Mali pris dans les filets des intégrismes et des aspirations à la liberté du Maghreb et du Machrek que l’on a appelées en leur temps les printemps arabes. C’est ainsi qu’il explore les rythmes mandingues qu’il affectionne particulièrement, ainsi que des musiques arabes. C’est un bien bel album que vous pourrez vous procurer et vous faire dédicacer aujourd’hui. C’est pour moi un immense plaisir d’accueillir et de t’accueillir Etienne. Merci d’être avec nous et Merci Nicolas d’être là. Je vous laisse en sa compagnie, en leur compagnie. Fermez-vos yeux au reste du monde, ouvrez-vous à sa musique et laissez-vous porter par les univers qui habitent Etienne Mbappe. A toi Etienne, à vous, à votre cœur à cœur.

Le dernier album paru d’Etienne Mbappe

EtienneMbappe_PaterNoster_web

 

Disponible à la ventre en téléchargement ici 

Possibilité de commander le CD ici

Marc Alexandre Oho Bambe (Capitaine Alexandre) : Poète et Humaniste

Capitaine AlexandreBonjour à tous, soyez les bienvenus !

Merci d’être là, de nous faire l’amitié de votre présence. Aujourd’hui, Afrodiaspor’Arts, notre association reçoit Marc Alexandre Oho Bambe pour un « Cœur à Cœur acoustique ».

Le Cœur à Cœur Acoustique c’est une rencontre entre un(e) artiste et le public, un moment qui se veut intime, sans artifice, un échange. A Afrodiaspor’Arts nous l’avons pensé comme un lieu de rencontre d’échange en toute simplicité. L’Art est un pont entre les humains, quelquefois on l’oublie.

Le Cœur à Cœur Acoustique c’est le cœur d’un artiste qui vient à la rencontre des nôtres, des vôtres. C’est le partage d’une émotion, d’une note, d’une vibration, d’un silence. C’est une communion, la possibilité d’être comme un, liés par une émotion, par une indignation, par un espoir partagées ou par une communauté de regard.
Afrodiaspor’Arts est une association qui a entre autres vocations celle de promouvoir les arts et les cultures d’Afrique et des diasporas noires. Le Cœur à Cœur acoustiques est un des moyens dont nous disposons pour faire venir des expressions artistiques afrodiasporiques vers vous.

Marc Alexandre Oho Bambe est un artiste, un poète, un magicien et un musicien des mots. Il a le sens de la formule qui vous touche, vous étonne, vous interpelle tandis que vous vous dites « cette formulation, comme j’aurais aimé la trouver ! »

Il faut avoir slamé sur la lune pour en revenir avec cette légèreté qui n’est pas absence de profondeur mais refus d’une lourdeur qui aisément suffoque et érige des murs entre les hommes.
Il faut avoir slamé sur la lune pour regarder les hommes depuis ce lieu et les découvrir si semblables par-delà les phénotypes.

Il faut être monté bien haut pour creuser les douleurs de l’histoire que l’on porte et en tirer une substance qui appelle les hommes à s’élever.

Il est des lieux où l’on monte à la rencontre de figures qui nous inspirent et nous aident à nous construire. Parmi ses inspirateurs il est un homme, celui grâce à qui bien des négritudes se mirent debout. Aimé Césaire, celui qui a plié la langue française à son vouloir dire. Cette année, pour le centenaire de la naissance de Césaire, Marc Alexandre OHO BAMBE rend hommage à Cesaire. Il nous offrira des mots de son recueuil ADN (Afriques Diaspora Négritude), son premier recueil de textes publié il y a 5 ans et réédité cette année à l’occasion du centenaire de l’illustre professeur d’espérance

Marc Alexandre OHO BAMBE lira également en exclusivité quelques extraits de son nouveau livre : « Le Chant des possibles », qui paraîtra dans la Collection Harlem Renaissance des Editions La Cheminante au printemps 2014

Nous avons le privilège de le recevoir aujourd’hui comme il est accompagné par l’Equipe du Sud (Calvin Yug, Serge Epoh et Quamey Naimro), exceptionnel bnd de musiciens traditionnels camerounais en tournée dans l’hexagone, il nous offriront un set S.A.J (Slam Afro Jazz) BANTU.

Nous avons des convergences de regards sur les arts, sur l’Afrique, sur les diasporas afro descendantes, sur la nécessité de voir le regard sur l’Afrique et ses diasporas changer.

C’est pour moi un plaisir immense et un privilège de t’accueillir Marc Alexandre.

Merci pour ta confiance, pour ta générosité et pour le talent et la grâce que tu as accepté de mettre à la disposition du public. Je te laisse à lui.

Mesdames et messieurs, fermez-vous au monde, ouvrez vos oreilles et vos cœurs, et laissez-vous porter par l’univers de notre invité, de nos invités.

A toi, à vous !

C.E.