Archives de catégorie : Portraits d’artistes

Les mots sont un écrin pour le talents de ces artistes

Chaleur, générosité et talent étaient au rendez-vous avec Weyah

 

 

 

« Plus qu’un virus, la musique est la sève qui parcourt nos nervures sanguines. »  ( WEYAH)

10628207_987280601297841_1998269005321500351_n

Nous avons eu le plaisir le 16 novembre, de recevoir une fabuleuse artiste, une femme simple et lumineuse dont la voix et la générosité nous ont enchantés. Elle a illuminé la rencontre avec son sourire solaire et chaleureux et avec l’émotion qui habille la beauté de son timbre.

Elle nous présentait son disque paru quelques jours avant notre rencontre.

De musiques rythmées en ballades chantées essentiellement en langue Duala, elle nous a émus, fait sourire, rire et danser. Nous avons découvert une chanteuse qui a du métier, un sens de la scène qu’elle a développé au fil des ans en allant à la rencontre du public dans une salle, sur une scène.

Weyah a avec le public un sens du contact saisissant qui tient certainement au profond respect qu’elle a pour lui. Il est fait d’humilité, de simplicité et de chaleur. La chanteuse entre en relation avec l’auditoire pour un échange, une rencontre d’humain à humain.

La voix ( comme les toiles de l’artiste qui est aussi artiste plasticienne et photographe) et la musique sont de merveilleux guides qui nous invitent dans le regard de Weyah sur le monde, dans ses émotions de femme.

1656274_987280734631161_4606550805266347010_n

Elle nous a émus en reprenant des titres de  Michel KINGUE, son père  merveilleux artiste qui a offert de belles lettres à la musique du Cameroun, terre d’origine de la chanteuse. Sa reprise de la chanson Agustina, merveilleuse chanson sur la perte, d’une soeur est inoubliable, tant elle était habitée. Agustina était la soeur de son père, la tante que la chanteuse n’a pas connue.

Si vous voulez en savoir davantage sur la chanteuse et être tenus informés de son actualité, n’hésitez pas à rejoindre son site internet.

Quelques photos pour vous inviter dans l’ambiance chaleureuse dans laquelle nous avons baigné

10730894_987284307964137_7928754364778068626_n

Après la rencontre, prendre du temps avec le public, le temps d’une photo.

10336833_987283541297547_8809172347254383016_n

Dédicacer un album, trouver les mots, partager

10382813_987285631297338_2737372501672948090_n

Le public ravi veut emporter un disque dédicacé.

10425028_987285064630728_6097041670486177097_n

Chaleur et simplicité

10408752_987283654630869_1785755827334376400_n

Moment de complicité avec l’hôtesse de la rencontre.

10393894_987281594631075_4735613642855373448_n

Le bonheur d’accompagner une artiste de talent

P1040479

C’est avec lui que Weyah a travaillé sur son disque.

P1040481

Beautiful singer Beautiful soul

P1040492

Sous le charme de notre invitée

P1040495

Saisir l’instant, le fixer

P1040502

Un public attentif

P1040542

Un public ravi

P1040567

Nous avons dansé

P1040569

Nous avons eu de beaux moments

 

11 Mai 2014 Coeur à Coeur Acoustique avec Richard Epesse

10006007_852705384755364_2078228610976870761_o

Ce dimanche 11 mai, nous avons eu l’immense plaisir de recevoir Richard Epesse. Il n’est pas venur seul, mais avec la moitié de l’équipe qui l’accompagnera lors de son concert dédicace au New Morning à la fin du mois. C’est ainsi que nous avons pu profiter des voix sublimes de deux chanteuses originaires des Antilles, Maryline et Patricia, dont les voix ne seraient pas égarées sur une scène gospel,

10339510_852695731422996_1926854239393360009_o 10272564_852695764756326_8022384917291984824_o

 

Au piano, un monsieur fort talentueux et avenant

 

1614159_852773421415227_2621387183968571287_o  P1010907

d’un subtil guitariste originaire du Cameroun Alain Tchinda

P1010891 P1010853

Et d’un batteur fort talentueux

P1010887 P1010888

Ensemble ils ont illuminé notre après midi.

Le moment s’est ouvert sur un cadeau de l’artiste invité : une chanson de son album qui paraître probablement en 2015. La chanson est simplement magnifique, recelant de jolies subtilités.

Ensuite, la responsable du Coeur à Coeur Acoustique a dressé le portrait de Richard Epesse pour le bonheur de l’artiste.

980055_852706174755285_534886542849503641_o

Après ce moment, notre invité, avec professionnalisme et talent nous a embarqués dans un moment de musique fantastique. Son aisance scénique, sa générosité, son métier, son talent ont conquis le public.

Le temps des échanges avec le public a été magnifique, Richard Epesse réussissant à faire parler deux enfants qui ont posé des questions à l’artiste et ouvert à de beaux échanges, le tout dans un ensemble bienveillant.

10298804_852775391415030_2542840208080673054_nb

Le public du Coeur à Coeur Acoustique comme toujours est fantastique et respectueux de l’artiste. Les enfants, chez nous sont à l’aise et les bienvenus.

Nous avons passé un beau moment avec notre invité. Merci à lui.

Ecoutez ngon’a Jebale, une de ses chansons

Le public est fabuleux !

10257123_852773814748521_7958258576014730096_o  10272491_852774668081769_5922953119099125716_o 1939691_852728568086379_88332398748832590_o902087_852728048086431_5526705846234150106_o10339399_852727828086453_2892082833700789740_oP1010882

 

P1010838P1010872P1010824

 

Merci à Richard Epesse pour sa disponibilité et sa chaleur vis à vis du public

10258562_852729918086244_8703509270295664765_o 1048567_852730414752861_8650240662122880681_o10298533_852729794752923_4354412132580906869_o10320931_852729221419647_8798024874830738894_o

1658143_852732024752700_959689667097438806_o 1909409_852728971419672_2195198658947620529_oP1010946P1010949P1010962P1010958

 

A la fin du Coeur à Coeur Acoustique, l’invité et l’organisatrice avaient dans les yeux quelque chose d’heureux. La mission était accomplie, ils l’avaient fait !

C0193109-531B-45D5-A9FF-5A71C625C6C6P1010980

 

Merci Richard EPESSE.

Il est en concert le 29 mai à 20h au New Morning. N’hésitez pas à vous y rendre, c’est un entertainer, en plus d’être un bien bel artiste.

3470

Gino Sitson : à la rencontre d’un funambule vocal

Gino Sitson
Bonjour à tous ! Merci de nous faire l’amitié de nous rejoindre pour un moment à part, un temps suspendu au cours duquel la musique et les mots se mêleront pour écrire une partition qui ne se jouera pas ailleurs. Pourquoi ? Parce que chacune des individualités que nous représentons est unique, et la synergie de nos talents d’auditeurs actifs, rencontrant l’univers artistique de notre invité ne se fera qu’ici, de son cœur aux nôtres, de nos cœurs au sien. Il est en ce lieu, d’une rencontre à l’autre, une énergie, un courant de vie qui n’a de cesse de nous toucher, de me toucher. J’ai envie de me poser un instant pour vous remercier, vous qui, d’une rencontre à l’autre êtes fidèles, faites confiance à nos choix artistiques, vous qui vous laissez embarquer par les artistes qui nous font l’offrande de leur talent le temps d’une après-midi. Vous êtes les meilleurs ! Sans vous, le cœur à cœur acoustique ne serait qu’un triste soliloque. Votre fidélité nous honore et nous encourage à œuvrer pour vous servir toujours mieux. Nous allons si vous le voulez bien prendre un instant pour vous acclamer. Quant à vous qui venez à notre rencontre pour la première fois, nous espérons que vous vous sentirez comme à la maison, comme lors d’un soir au village, ou dans une réunion de famille apaisée, et que vous passerez un joli moment qui vous donnera envie de revenir nous voir. Vous avez la possibilité de nous laisser vos coordonnées pour être tenus informés de nos rencontres et des activités de notre association, ainsi que de celles de notre invité. Merci aussi à tous les artistes qui nous ont fait confiance et qui sont venus à votre rencontre en ce lieu. Aujourd’hui, nous avons l’immense plaisir de recevoir Gino SITSON, vocaliste, auteur, compositeur, enseignant et chercheur en musicologie. Pourquoi sommes-nous ravis de le recevoir ? Parce qu’il est infiniment talentueux et parce qu’il a une musicalité exceptionnelle. Il devrait vous éblouir par sa capacité à faire de la voix un instrument de haute voltige sans pour autant la déconnecter du sens et de la sensibilité artistique qu’il a dévoilée au fil des cinq albums qu’il a déjà mis à la disposition du public. Au Cœur à Cœur Acoustique, nous apprécions le beau et, aimons mettre en lumière, et inviter à découvrir les différentes facettes d’un diamant par trop caché : celui des talents immenses et du vouloir dire des fils d’Afrique Sub-Saharienne et de ses diasporas afro-descendantes. Il est tant de richesses qui ont une source proche ou lointaine au sud du Sahara que nous ne connaissons pas, faute d’une visibilité suffisante. Pourtant, l’absence de lumière n’est pas défaut d’éclat, loin s’en faut. Oh rassurez-vous ! Nous ne sommes pas victimes d’une excroissance de l’ego ou d’une inflation de l’orgueil. Nous n’avons absolument pas l’impression que les artistes nous ont attendus pour se frayer un chemin vers la lumière. Nous n’avons pas davantage la prétention de nous prendre pour LA réponse à une quelconque attente, mais, nous nous proposons plutôt d’être l’une des réponses, l’un des espaces, l’une des possibilités pour servir une cause que nous croyons noble : celle de la promotion des arts et cultures d’Afrique et des diasporas, et tant qu’à faire dans le respect des artistes et de leur travail. Nous avons pour ambition de participer à faire résonner par-delà les frontière un vouloir dire si souvent ghettoïsé ou bâillonné. Nous avons aussi pour ambition d’œuvrer à rendre les expressions artistico-culturelles afrodiasporiques accessibles au public sans que ce dernier soit freiné par des questions pécuniaires Le Cœur à Cœur Acoustique est l’un des espaces engendré dans ce but par Afrodiaspor’Arts, notre association dont Gino Sitson est d’ailleurs l’un des parrains. Pour revenir à notre invité, Gino Sitson est sans aucun doute l’une des facettes du beau qu’offre l’Afrique au monde. Il est l’un des magnifiques talents qui tire sa sève du Cameroun et qui a su accueillir les ruisseaux rencontrés au gré de ses voyages et de ses explorations musicales pour élargir le lit de son fleuve intérieur et écrire une partition singulière dans laquelle les valeurs humanistes ne sont pas les moindres. Au fait, aussi surprenant que cela puisse paraître, le Cameroun n’a pas qu’un son de basse à offrir pour mettre le monde à ses pieds. Est-il besoin de rappeler le saxophone de Manu Dibango, la guitare et le verbe de Francis Bebey qui ont traversé les frontières et conquis le monde. L’Afrique est infiniment créative, le Cameroun aussi. Ne soyons pas les geôliers des prisons dans lesquelles nous enfermerions notre capacité de découvrir de nouveaux artistes. Gino Sitson élève une voix capable de mettre à genou l’émotion de qui l’écoute, de laisser interdit une oreille attentive. Par l’univers qu’il propose, on découvre que la voix n’est pas uniquement un timbre, mais un instrument à part entière. Notre invité s’en sert avec une aisance déconcertante, se baladant des graves aux aigus comme si ces sons étaient des voisins immédiats. Gino Sitson donne l’impression de ne pas faire d’efforts quand il chante. Derrière cette facilité apparente, il y a certes du talent, probablement un don, mais aussi des décennies de travail qui ont commencé à l’ombre d’artistes tels que Manu Dibango, Ron Carter, Papa Wemba, John Scofield, Wally Badarou, Bobby McFerrin, Ray Lema, Mario Canonge, et bien d’autres. Il a fait ses armes en tant que choriste. Ecole d’humilité et de professionnalisme, mais il portait une voix, des silences, des soupirs, un regard et des délires vocaux qu’il ne pouvait prêter à personne parce qu’ils étaient liés à l’homme et à l’artiste qu’il était. C’est ainsi qu’en 1996 il sort son premier album « Vocal Deliria ». Un Ovni musical qu’il faut juste l’entendre. C’est en soi une expérience. De sa voix unique, il restitue le son de nombreux instruments. Vocal Deliria marque le début d’une carrière de soliste de celui que se nomme lui-même Objet Vocal Non Identifié. L’année dernière, est paru « Listen –Vocal Deliria II » son cinquième album que vous pourrez vous procurer à ici. Pour ma part, j’ai découvert la musique de Gino Sitson en l’écoutant de l’intérieur. L’un des défis que m’a lancé cet instrumentiste de la voix a été celui de déposer une forme de rapport à la musique médiatisé par le sens des mots pour en entendre la musique intrinsèque, pour en découvrir les vêtements acoustiques. J’ai dû l’écouter faire dépouillée des béquilles auditives usuelles, et pour cause, je ne parle pas le medumba, la langue principale qu’il utilise dans son chant. On peut en effet écouter une voix et entendre voire comprendre ce qu’elle dit parce sans les prothèses usuelles. On va ainsi à l’essentiel du message. On entend la tristesse, la joie, l’amour, émotions universelles sans les distinguer clairement. On les discerne de l’intérieur. C’est étrange et saisissant. Gino Sitson a l’onomatopée qui rappelle que les mots ne sont au fond qu’une agrégation de syllabes construisant un univers acoustique et sémantique. Il utilise abondamment l’onomatopée dans sa musique. Même ceux qui comprendraient le Medumba, s’ils se laissaient emprisonner par le sens des mots, sortis du titre d’une chanson seraient aisément désarmés par son univers. Sa musique est un défi lancé aux auditeurs et un superbe voyage en perspective. Oui nous sommes ravis de recevoir Gino Sitson parce qu’il a une voix exceptionnelle, un talent indéniable, et une sensibilité artistique qui valent la rencontre. Selon Manu Dibango, «il a une voix instrumentale ». L’occasion nous est donnée cette après-midi de découvrir ce que cela veut dire n’est-ce pas ? L’occasion nous est par ailleurs offerte d’échanger avec lui et de découvrir son parcours artiste.
A toi Gino, à vous, à nous pour un Cœur à Cœur.
© Chantal EPEE