Archives par étiquette : Tiki Black

06 avril 2014 : Tiki Black

06 avril 2014 : Tiki Black

C’est notre plaisir et notre privilège au Coeur à Coeur Acoustique de vous présenter, en plus des artistes aguerris, confirmés, connus, de vous inviter à la rencontre d’artistes neufs.

Nous avons été heureux au Coeur à Coeur Acoustique de présenter Tiki Black pour la première fois en France.  Elle est venue  nous présenter « Out of the Black » son premier album paru en 2013.

Elle  nous a séduits par son bel univers et par sa voix chaude et grave.

Son album est celui d’une personne empathique et sensible au monde qui l’entoure. Si sa musique selon elle part d’expériences personnelles elle touche cependant à l’universel en ce que ces expériences sont aussi les nôtres. Tiki Black n’a pas le « je » fermé, mais son ‘je » est nous en ce qu’il devient un « je » pour qui l’écoute. Sa musique offre des espaces à soi, pour soi.
Elle dit « she » et selon le lieu émotionnel ou personnel dans lequel on se trouve, le « she » devient « I » ou alors une « she » que l’on connait.

Elle nous a ouvert de nombreux espaces en faisant corps avec sa musique.

Elle chante Listen

Elle a convié Eïtel Duna un jeune artiste

La chanteuse reprend Myobe masu un standard d’Eboa Lotin, une de ses références

06 avril 2014: Tiki Black P1010043 P1010047 P1010074 06 avril 2014: Tiki Black 06 avril 2014: Tiki Black 06 avril 2014: Tiki Black P1010082 P1010083 P1010084 06 avril 2014: Tiki BlackP101008806 avril 2014: Tiki Black06 avril 2014: Tiki BlackP101018506 avril 2014: Tiki BlackP1010192P1010195P101019906 avril 2014: Tiki Black06 avril 2014: Tiki Black06 avril 2014: Tiki Black06 avril 2014: Tiki Black

Tiki Black : A la rencontre d’une musicienne de l’âme

Tiki BlackBonjour à tous, nous vous souhaitons la bienvenue.
Merci de nous faire l’amitié de votre présence. Aujourd’hui, Afrodiaspor’Arts, notre association, dans le cadre de son Cœur à Cœur Acoustique, a le privilège de recevoir Tiki BLACK. Nous sommes d’autant plus enchantés que nous lui offrons le premier espace francilien et français pour nous présenter son premier album « OUT OF THE BLACK »
Savez-vous, cher public que vous êtes privilégiés, son album est salué en Grande Bretagne par une critique dithyrambique :
En novembre The Akademia le salue comme le meilleur album Folk aussi bien dans sa dimension chantée que dans celle de la composition musicale et textuelle, tandis que Spiral Earth dit de son disque qu’il est Chaud, qu’il vous enveloppe, vous étreint, vous enlace, et, quel compliment qu’il défie le temps, tandis que Liverpool Sound and vision lui donne la note de 9/10.
Quels magnifiques compliments et quels encouragements n’est-ce pas ?
Cela donnerait aisément la grosse tête à un débutant de 20 ans. Bonne nouvelle, Tiki n’est pas une jeune fille de vingt ans en quête de quelque gloire éphémère. C’est une artiste, un humain avec ses complexités tirées d’un vécu singulier et d’un regard sur la vie et sur le monde.
« Je pleure des chansons de ma lame d’encre et écoule le désespoir qui entier m’inonde »
C’est ainsi que débute un titre chanté en français sur son disque. C’est une artiste poétique qui vient à nous.
Tiki Black propose un bel univers et sa voix chaude et grave est un bien joli guide dans le voyage qu’elle propose. La créativité est pour elle une arme pour exorciser la peur et la peine.
Son album est celui d’une personne empathique et sensible au monde qui l’entoure. Si sa musique, selon elle, part d’expériences personnelles, elle touche cependant à l’universel en ce que ces expériences sont aussi les nôtres. Tiki Black n’a pas le « je » fermé, mais son ‘je » est « nous » en ce qu’il devient un « je » pour qui l’écoute. Sa musique offre des espaces à soi, pour soi.
Elle dit « she » et, selon le lieu émotionnel ou personnel dans lequel on se trouve, le « she » devient « I » ou alors une « she » que l’on connait.
Tiki chante essentiellement en anglais sur cet album. Mais je ne doute pas que le duala et le français visiteront sa voix cet après-midi.
« Je pleure des chansons de ma lame d’encre et écoule le désespoir qui entier m’inonde » Yes mama !
Tiki Black c’est une sensibilité aux êtres et aux choses, c’est un respect quasi militant pour l’autre dans son entièreté, dans ce qu’il est. C’est un refus obsessionnel de définir l’autre par ce qu’il possède ou par les avantages positionnels que lui conférerait une naissance, mais d’aller à sa rencontre par-delà les prisons des définitions sociales, phénotypiques, génériques de l’être qui nous privent si aisément de belles rencontres. C’est une femme qui est convaincue que, sorti de la passivité du naître, l’humain se crée en étant, s’invente au fil des choix, au gré de ce qu’il accepte ou rejette.
Quand on est artiste, et pas uniquement une personne qui chante dans le but d’être une vedette, on porte en soi un vouloir dire fait de ce que l’on est avec ses fêlures, des forces, son regard sur le monde, sur la vie, ses intériorités, ses convictions, ses sourires, ses larmes. Quand on est artiste, on est au-delà de la tentation de la rime facile, on est dans l’essence même du penser et du ressentir.
Tiki Black est artiste. Elle cisèle les mots pour dire ce qui l’habite. Elle n’est pas dans la quête d’effets musicaux à seule fin d’éblouir. Pour cet album, elle a choisi la simplicité des accords, des mélodies, pour nous entraîner dans une promenade paisible dont sa voix et ses mots sont les guides.
Son album est un cri tout en douceur, mais plein de force. C’est un refus du silence qui étouffe et réifie les tabous.
Son album invite les chrysalides à accepter l’ère du papillon quitte à bousculer l’ordre établi par d’autres en soi et autour de soi.
C’est un appel à la sortie de l’ombre pour s’inventer enfin.
Cet album est un hommage à une femme magnifique qui a déjà fait la grande traversée, mais dont l’exemple, la noblesse d’âme et les mots sont des boussoles dans sa vie : sa grand-mère Njanjo Rhodes à qui l’album est dédié.
Quand on l’écoute promener sa belle voix aux accents graves d’une chanson à l’autre, on devine la femme derrière la chanteuse, derrière l’artiste.
C’est cette femme, cette artiste que je vous invite à rencontrer cette après-midi. Je vous convie à fermer les yeux, à ouvrir vos cœurs et à recevoir le bel univers de Tiki Black. Il devrait vous ravir.
Tu peux te réjouir parce que, au Coeur à Cœur Acoustique, nous avons un public magnifique, il est venu pour toi. Nous te le prêtons, ne doutant pas qu’il sera tien, conquis par ta voix et ta sensibilité.
Alors, de ton cœur aux nôtre, Tiki, public, voici votre Cœur à Cœur Acoustique.
© Chantal EPEE

Out of the black l'Album

 Acheter le CD ou des MP3 de Tiki Black